Antoinette Sachs (1896-1986) dans son atelier.

ID: 
137 bis
Expo: 
220

Peintre fauve, élève et amie de Léger, Soutine, et d’Othon Friesz, cette jolie femme de la haute bourgeoise, égérie de l’écrivain très en vogue Paul Géraldy, est divorcée ; engagée en politique, elle a sa carte au parti radical-socialiste, fait assez exceptionnel pour une femme à l’époque. Jean Moulin l’a rencontrée lors d’un dîner chez ses amis Wibault, avionneur à l’occasion de la mission en France d’une délégation soviétique, avec les Cot en 1937.

Crédit: 
Legs Sasse. Musée du Général Leclerc/Musée Jean Moulin de la Ville de Paris.
slideshow: 
1