La galerie Romanin

Antoinette Sachs (1896-1986) dans son atelier.

ID: 
137 bis

Peintre fauve, élève et amie de Léger, Soutine, et d’Othon Friesz, cette jolie femme de la haute bourgeoise, égérie de l’écrivain très en vogue Paul Géraldy, est divorcée ; engagée en politique, elle a sa carte au parti radical-socialiste, fait assez exceptionnel pour une femme à l’époque.

Eau-forte, « Sainte-Anne-de-La-Palud »

ID: 
132 bis

Village à proximité de Douarnenez ; y est célébrée la Sainte Anne mythique de l’Armorique primitive « la grand-mère des bretons » ; le Pardon auquel s’est rendu à deux reprise le sous-préfet se tient traditionnellement le dernier dimanche du mois ; reproduction de la lettre à Laure du 5 avril 1935 l’ensemble des planches est présenté au Salon d’Automne au Grand Palais à Paris (1er novembre – 8 décembre) de Romanin, 1935. « Pour remplir les heures châteaulinoises » comme il l’écrit à Marcel Bernard le 23 avril 1930, il se plonge dans la réalisation de ces illustrations.

Exposition des Eaux-fortes illustrant Armor

ID: 
319

Exposition des Eaux-fortes illustrant Armor de Romanin, à la librairie Mignon- Mansart à Nantes, 1935.

Les maîtres contemporains

ID: 
263

Affiche de la dernière exposition sur les maîtres contemporains du 3 – 30 juin 1943 à la Galerie Romanin.

Lettre de Colette Pons à Laure Moulin

ID: 
235

Lettre du 3 novembre 1944 dans laquelle elle espère encore Jean Moulin vivant.

Le Petit Biterrois

ID: 
50

Le journal Le Petit Biterrois consacre sa une à l’enfant du pays, 10 juillet 1924.

Demande officielle pour l’ouverture d’une galerie d’art

ID: 
191

Demande officielle de l’ancien préfet Jean Moulin au préfet des Alpes maritimes pour l’ouverture d’une galerie d’art au 22 rue de France à Nice.